mercredi 16 septembre 2015

Surtout n'emmenez pas vos jeunes enfants en voyage!


Manger une glace près de la Tour Eiffel, Paris
Cela fait maintenant 3 mois et demi que nous avons laissé notre Shalimar en Nouvelle Zélande pour aller en Californie mais surtout en France où nous avons eu la chance de passer du temps à Paris (en région Parisienne), à Bordeaux, en Normandie puis sur le canal du Midi. Nous nous trouvons maintenant dans le Sud à Menton.
Malgré l'excitation du voyage, mon coeur de mère était un peu inquiet d'arracher ma tendre progéniture à sa petite vie et à son petit chez elle pendant si longtemps.  Cela même si nous savions déjà que Stella aime bien voyager. Et bien j'ai le plaisr de vous confirmer qu'il ne faut absolument pas voyager avec des enfants si jeunes. Emmener des enfants si petits sur les routes de France ça leur fait tout plein de trucs bizarres.

Déguster des macarons, Bordeaux
Alors n'emmenez pas vos enfants en voyage, ça leur ouvre l'esprit, ils en voient de toutes les couleurs, de toutes les langues et de toutes les cultures. Ils goûtent le pays qu'ils visitent et quelques autres au passage. Stella se régale de fromage, de jambon, de croissants et pain au chocolat, de cassoulet et de canard et ça c'est vraiment pas pour les enfants de 2 ans et demi et parfois ca leur détraque un peu l'estomac (cassoulet le soir = mauvaise idée). 




Faire voguer son voilier sur un bassin du
jardin du Luxembourg
Ne les confrontez pas à d'autres personnes que celles de leur petit cocon, ça risquerait de les aider à sortir de leur coquille. Est-ce la fin de la période de timidité ou bien ce voyage qui lui a permis de s'ouvrir aux autres, de ne plus être aussi réservée. On ne saura probablement jamais mais on se délecte du changement. A Bordeaux, Stella et moi allions chez Monsieur Benasseur, deux fois par semaine, il nous faisait goûter ces fruits et on remplissait le caddie à roulette. En deux visites Stella a pris ses quartiers d'été chez le primeur. Il faut dire qu'il ne lui refusait rien et qu'elle pouvait goûter à tout. Ryan, son Papa a pris l'habitude de lui faire payer au restaurant, café, ect... Au début je n'aimais pas trop l'idée ( les enfants si jeunes ne devraient pas manipuler l'argent, pensais-je) mais j'en suis revenue, Stella comprend maintenant qu'elle doit donner quelque chose quand on mange dehors et elle va payer seule depuis quelques mois, elle interagit avec un adulte qu'elle ne connaît pas attend sa monnaie, puis nous rejoint.
Courir dans les jardins de Versailles
(elle avait dormi pendant la visite du château)
"Lire" un plan, Saint Emilion

Ne les emmenez pas, ça leur développe le sens de l'orientation. Ils commençent à s'intéresser aux cartes, à vous dire ce qu'ils veulent aller voir! Nous avons eu la surprise de voir à quelle vitesse Stella pouvait mémoriser les différents chemins. A Bordeaux par exemple, elle savait quel chemin il fallait emprunter pour voir la porte Cailhau et pouvait reconnaitre à plusieurs patés de maison que nous étions proche du carroussel grâce à une affiche sur la facade d'un immeuble. A Whangarei nous n' avions jamais pu nous rendre compte de cette mémoire visuelle pour les lieux car nous allions toujours aux mêmes endroits proches (café et aires de jeux) et prenions la voiture pour les autres.








Découvrir l'art, Musée d'Orsay
Ne les emmenez surtout pas dans les musées un peu poussiereux on risquerait de vous demander avec effarement pourquoi vous n'avez pas pris de poussette alors qu'elles sont prêtées gratuitement. Et vous seriez obligé de répondre que non, vous n'en voulez pas parce que vous voulez qu'elle se déplace à son propre rythme, aille vers ce qui l'attire, passe sur ce qui lui plaît moins, parce que vous vous le connaissez le musée mais elle pas et que c'est SA visite. Le vigile vous regarderait alors avec des yeux ronds et dirait à votre fille qu'elle ne peut pas se tenir au cordon de sécurité car c'est dangereux. Elle, si joyeuse deux minutes auparavant, se mettrait à pleurer si fort que ça vous déchirerait l'âme. Et puis vous risqueriez de découvrir que votre enfant a bon goût et est attiré par le travail de Degas sur les danseuses autant en peinture qu'en sculpture (quoi? Y a pas que le graphisme des Petits Poneys dans la vie?) et seriez obligé de prendre une photo de votre morpion prenant la même pause que la statue.


Découvrir le Sacré Coeur comme
"Ruby Red Shoes"
Ne leur lisez surtout pas d'histoire de personnages qui visitent les lieux dans lequels ils vont eux mêmes se rendre, ça crée une espèce d'attente et d'excitation à la limite du tolérable. Ca les rend capable de reconnaître le Sacré Coeur du haut du Musée d'Orsay et peut être même de vous réciter le texte de cette page de leur histoire à propos de ce même lieu. Ils pourraient aussi vous dire qu'ils veulent des petits pois comme Louis XIV les aimait à Versailles selon leur encyclopédie pour les Petits.

Ne leur remplissez pas la tête avec ce nouveau vocabulaire incongru et inadapté à leur âge, ils pourraient vous surprendre en le réutilisant au moment où vous vous y attendez le moins. Comme lorsque Stella a expliqué à son Papa qu'elle avait vomi (elle mimait la toux qui avait démarré les festivités matinales) "comme une gargouille".

Observer, encore et toujours, Bordeaux
Ne les emmenez surtout pas, ça les rends curieux et observateurs.
Stella en sortant de la voiture, regarde un toit en forme de coupole : "regarde Maman, un toit rond", un immeuble moderne avec des touches de couleurs vives ou les immeubles colorés du vieux Menton "les jolies couleurs", une voiture décapotable " regarde le toit il est cassé mais elle est jolie quand même" (bah oui à Whangarei, on en voit pas beaucoup des décapotables rouges!). Devant un spectacle son et lumière à la cathédrale alors que je la contemplais se régaler du spectacle, elle m'a tourné la tête en attrapant son menton : "regarde les belles lumières", elle ne savait pas que le plus beau du spectacle était justement là devant moi, dans ses yeux fatigués mais qui ne pouvaient se fermer parce qu'il fallait encore regarder, parler, écouter, comprendre...


Alors oui, je le dis et je le redis, ne les emmmenez pas en voyage, laissez les parents irresponsables, égoïstes s'en charger et arrêtez de leur dire que les Petits sont trop petits et qu'ils ne s'en rappeleront pas, qu'il est trop tôt, qu'il vaut mieux le faire plus tard. La vie est courte, on en sait pas de quoi demain sera fait. Nous avons planté une graine, nous l'arrosons quotidiennement de ce que nous aimons et de ce qui nous rend heureux et ca semble lui réussir plutôt bien.

Et plus important encore, ne les exposez pas à un virus, ce terrible besoin de voyage, avec lequel il leur faudra vivre toute leur vie. Ou bien choisissez ce chemin à vos risques et périls... ;)

A suivre le prochain billet dans lequel j'expliquerais comment nous avons préparé Stella  (deux ans et demi ce mois-ci) au voyage, ce qui a été difficile, ce qui a été plus facile, quel matériel nous avons utilisé, ect (bah oui c'est pas tommbé du ciel quand même)... 

jeudi 7 mai 2015

Les plans des marins s'écrivent dans le sable à marée basse...

Cherchez Shalimar/ Look for Shalimar

Voilà bien longtemps que je n'ai pas alimenté le blog et il faut que je m'y mette j'ai des photos magnifiques à partager de la visite de mon frère. J'ai commencé à écrire ce billet mais je ne l'ai jamais fini, et la raison majeure à cela c'est le stress. Je pensais rentrer toute fraîche de notre petite escapade mais je me suis en réalité pris une sacrée claque. Revenir au bateau, voir tout ce qu'il restait à faire avant de pouvoir partir, stresser parce que mai arrivait vite, voir le temps se détériorer plus on avancait dans l'automne... Ca m'a vidée de mon énergie avant même que je ne relève mes manches. Ce n'est pas moi qui fait le plus gros du travail, mais quand je m'inquiète comme ça je me demande : "quand? Combien de temps? Et pour ci et pour ça?". Et en général ça n'aide pas le capitain qui aime compléter une tâche après l'autre et qui se sent noyé dans la masse si l'on établit des calendriers et des deadlines.
En Mars on avait en quelques sortes accepté que Stella et moi ne ferions pas le voyage de l'aller avec lui et qu'il lui faudrait trouver un équipier. Un mois ou quelqeus semaines ça ne semblait pas être suffisant pour que l'on se sente tous à l'aise pour une traversée qui peut être aussi difficile et exigente. Le bateau aurait été tout juste prêt à naviguer. Nos nouvelles voiles arrivent la semaine prochaine, on a un nouveau traceur de cartes/radar, des panneaux solaires à rajouter... On aurait été prêt à naviguer mais sans les deux réparations que nous espérions faire cette année : remplacer le gouvernail (partie en bois immergée qui nous permet diriger le bateau), et remplacer le tableau arrière du bateau (partie en bois à l'arrière du bateau où est inscrit le nom du bateau) n'ont pas pu être effectué à cause de travaux qui se sont éternisés sur le chantier avec un autre gréement. Nous avons trouvé ici un artisan , Noel Barott qui est très calé sur son sujet et on ne veut pas vraiment aller voir ailleurs, parce que d'une, ce n'est pas facile de trouver quelqu'un de qualifié qui peut, et dessiner la nouvelle pièce et la construire et de deux, c'est une pièce d'une importance capitale que l'on ne peut pas confier à n'importe qui. Ces deux pièces ont montré des signes de fatigue et détérioration à certains endroits. On allait quand même se lancer, car on ne veut pas rééllement perdre la caution que nous avons déposé pour le bateau, mais on a alors appris deux autres mauvaises nouvelles. On ne peut rester en Nouvelle Calédonie que 3 mois et il y a peu de chance pour ne pas dire aucune de pouvoir être en marina. Ryan est pour le moment trop pris par le travail, il ne peut s'absenter du projet sur lequel il travaille, on espérait pouvoir prendre un mois ou deux ou faire de long week-end mais ne pas être sûr de pouvoir continuer à travailler ce n'était simplement pas une option. Il faut comprendre que Ryan a besoin d'une bonne connection internet pour travailler (type utilisation d'une vidéo skype) et que c'est parfois laborieux ici en Nouvelle Zélande alors sur les îles c'est encore autre chose. La deuxième difficulté réside dans la consommation d'électricité, 8h d'ordinateur c'est une consommation immense lorsqu'on est pas relié au courant de la marina!
Toutes les difficultés se multipliant, Ryan a proposé un soir que nous quittions la Nouvelle Zélande pour 6 mois afin de remettre nos visas personnels à zéro et de revenir en ayant 6 mois pour tout finir avant que la nouvelle saison de voile ne s'ouvre. Et tout de suite j'ai commencé à cogiter, mais ça ne m'a pas paru dingue, après quelques heures de calculs et de discussion, nous en sommes venus à nous dire que c'était probablement la meilleure solution pour notre famille au vu de la situation. Quand on additionne les approximations et les "on fera avec" au bout d'un moment ça fini par ne faire plus sens et c'est ce qui est arrivé pour nous.

J'ai été soulagée qu'une décision ait été prise que l'on sache où on allait aller et même ravie de retourner voir ma famille et mes amis mais je m'inquiète aussi d'être si loin de notre "maison" si longtemps, spécialement pour Stella qui va quitter son environnement habituel, intérieur et extérieur. Et une petite part de moi s'inquiète aussi de savoir si mes batteries vont être bien rechargées, si je vais revenir ici dans 6 mois et pouvoir me relever les manches ou si je vais me prendre une nouvelle claque.
Je trouve cette période est vraiment difficile, on travaille, on injecte des sous, on paye des factures et pour le moment rien au bout, rien d'autre que de nouvelles factures et encore beaucoup de tâches à réaliser à notre retour. Pourtant on y était presque, le jour où les mâts ont été réinstallés sur le bateau je me suis sentie si légère que j'ai cru que j'allais m'envoler. Chaque jour où une nouvelle pièce d'astillage est remise en place, ce bateau ressemble davantage à MON bateau et je me souviens de ce que je ressentais alors que nous naviguions, de cette liberté. Il faut que je m'accroche à ce sentiment, que je le chérisse, que je me souvienne qu'on y est presque, que je puisse laisser derrière moi ces mois de travail de fourmi et ce dépit qui c'était installé dans mon coeur pour ce bateau mangeur de temps, d'argent qui garde pour le moment nos rêves à quai.
Le chemin est long et semé de "si on avait su", il va falloir ne pas regarder que mes pieds qui tatonnent et lever les yeux vers la lumière au bout du tunnel.

Alors Nouveau Monde et vieille mais tendre Europe, nous voici, on essaye de transformer notre décéption en expérience positive. On va profiter de la famille et des amis. Ryan va expérimenter la vie en France plus intsensément et prendre quelques cours de Français. Stella va voir sa grand-mère, ses oncles et Tantes et ses cousins au naturel et sans écran interposés, découvrir le patrimoine Français et voyager dans ce beau pays qu'est la France. Et moi, et bien je vais profiter de les voir évoluer dans cet environnement là, cette petite partie de mon "chez moi" fractionné, je vais rattrapper un peu de temps perdus avec les amis, j'espère passer du temps avec ma grand tante qui arrive sur ces 95 ans il me semble et je vais travailler à mes projets éditoriaux. Une maison d'édition que j'aime beaucoup m'a envoyé un courrier personnalisé encourageant, rien n'est gagné mais je suis sur le bon chemin, alors au boulot! Mais en gros on va vivre, profiter du break sur le bateau pour être ensembles, ralentir le rythme ou du moins c'est le plan. :)



jeudi 26 mars 2015

Quelques mots à ma fille à l'aube de ses deux ans



Voilà, ton deuxième anniversaire est passé. Comme à ta naissance mon Trésor, je voudrais pouvoir exprimer ce que je ressens et ces mêmes lieux communs que je récusais avant de devenir parent comme étant faciles et éculés, m’assaillent et envahissent mes pensées quotidiennes de par leur évidence et leur simplicité. Alors comme il semble que je ne vais pas réinventer la poudre, la littérature ou la maternité. Voici mes quelques mots, pour toi, à l’aube de tes deux ans.

Stella,

Tu es et tu restes la plus belle chose sur laquelle je peux poser les yeux. Ton sourire est le soleil qui me réchauffe le cœur instantanément. Ta personnalité me touche, j’aime ta sensibilité, ton sens de l’aventure et ton caractère volontaire malgré ta timidité. 
Je chéris ces moments de folie où tu veux danser jusqu’à l’épuisement ou succomber sous les chatouilles, illuminant la pièce de ton rire, tonitruant, vibrant et lumineux. 
J’aime la tendresse qui se love dans les câlins que tu donnes comme ceux que tu reçois. On ne le sait pas avant de le vivre, mais il n’y a rien de comparable au fait de serrer son enfant dans ses bras. C’est une force brute, qui semble logée au plus profond de ses entrailles. Est-ce une intuition de ce sentiment qui t’anime, quand tu prends cet air si sérieux et aimant en promenant ton bébé  et que tu t’arrêtes pour lui montrer les arbres, les poissons de la rivière ou le petit Chat Noir, comme je le fais avec toi? 
Je savoure, ma Princesse (j’avais pourtant juré que je ne t’appellerais jamais ainsi), ta fraicheur, ton enthousiasme presque toujours présent que se soit à l’ouverture de cadeaux (« wahou ! » même quand tu ne sais pas ce que c’est), à la découverte du repas (« miam ») qui je l'espère est le signe précurseur d'un insatiable appétit pour la vie, ou simplement à l’idée de commencer une activité que tu aimes (« OUAIS ! Euh, oui Maman »). Avec le temps qui passe et ta petite personnalité qui se développe, je sais que tu es belle à l’extérieur et en dedans.
Je suis avec enthousiasme tes progrès,  l'évolution de ton vocabulaire qui s’étoffe, parfois doucement, parfois à pas de géant. Je te regarde répéter obstinément ces mots qui m’échappent certaines fois, avide de communiquer et d’être comprise ; et cette langue Anglaise qui te vient de ton père avec laquelle tu t’exprimes, tu joues, tu chantes et que tu mélanges avec ma propre langue, continuant ainsi l’union de tes parents par la fusion de leurs Univers en un seul.
Je t’observe mon Enfant et parfois j’ai l’impression de ne faire que cela. Il a ta main ferme qui trace librement sur une feuille de papier, tes pinceaux qui réinventent et redécouvrent les gestes répétés pendant des millénaires, mais aussi les doigts qui se déplacent sur l'écran de l'Ipad, experts et rapides. Tu grandis mon Amour, j’ouvre grand les yeux et pourtant je suis sûre que je n’en vois pas la moitié.  Le temps se mesure maintenant à une autre échelle et il passe à toute allure.


Voilà deux ans, deux ans d’une route irrégulière, exigeante, singulière ne ressemblant à rien d’autre, deux ans à se jauger mutuellement à tester, comprendre et accepter les limites de l’autre. Deux ans de découverte d’un petit être toujours changeant, qui évolue en un battement de cil, insaisissable et pourtant toujours si proche.

Je t’aime ma grande fille, puisque c’est ainsi que tu veux maintenant être appelée et je prends tout les câlins, les nuits de cauchemars, les sourires, les petits bobos, les mots d’amour, l’exaspération, les chansons, les pleurs, les jeux, les rires, les balades à pied et en vélo, les aventures , les essais, les ratés, les réussites… TOUT.

Bon anniversaire ma chérie.

Ta Maman qui t'aime jusqu'au ciel, jusqu'au soleil et jusqu'aux étoiles.



A deux ans:
Tu aimes manger : les moules, les crevettes avec de l'ananas (lait de coco et gingembre inclus), les gâteaux, les fraises, les myrtilles, le jambon, le fromage (un mot que l'on sait maintenant parfaitement dire Tonton!), les glaces...
Tu aimes aller faire du vélo avec ton copain Matthéo, marcher en équilibre sur les petits murets, promener ton bébé dans sa poucette ou marcher avec Busy Bee, les chatouilles, danser, chanter, la gym, la piscine (surtout quand les leçons sont finies), te rouler dans l'herbe, la plage...
Tu aimes, la lecture de bons livres comme "Stella et Sam", les histoires du Père Castor; les lettres, le dessin, la peinture, les baleines.
Et nous! Et c'est toi qui le dis!


jeudi 5 février 2015

Having a baby and toddler in Whangarei, NZ


It has been some time that I wanted to write a post about having a baby in NZ. It takes a little while to find the good places, and ggod tips when you arrive in a totaly new country. I have been asked some details here and there and the arrival of several families this year finally push me to do it. I hope this will help yatchies to find helpful informations about life with a young baby in NZ.
 If you've read my previous posts on pregnancy, you already know how much support during this key period I have receive, here! I would qualify it as both a wonderful, empowering and human care! If we were planning on having a second child (which we are not), I would definitly would want it have him/her here.

Having a child in NZ costs?

Figures are from 2013. I had a pregnancy and childbirth without problems.
  • 2 ultrasounds
  • blood and other tests
  • medical monitoring by my midwife about 3 quarters and visits after childbirth about $ 2,500.
  • Hospital plan $ 3,000 for birth (bath and a room for the birth, with a nurse for some of the work, no epidural, natural labor, no wire-laying or anesthetic) and 1000 per day after delivery (for a non-private room).

Note that you are visited at home after birth your midwife and later by a Plunket nurse (national program) for free. My daughter is not a New Zealander on paper but still receive free medical visits and vaccinations.
A small 'luxury' that was really a plus were the "Parent class" at the "Parent Center". This allowed us to meet other parents, the births were all happenning within a month and it created a small group of moms and fathers who could discuss the little joys and small apprehensions of life as a young parent. Even today we meet when we can, for exemple this year we organize a joint birthday for two years of the little bubs.
La Lecheleague is present too and and you can get an appointement for free if you have questions. I met the two consultants in the hospital, both very nice, and visited once .

And thereafter for Stella
  • Chiropractor to monitor everything grows well. Emma was recommended to us by our midwife, she specializes in treating children. $ 58 / $ 33 first visit then http://mudgwaychiropractic.co.nz 
  •  Powder for teething (teething powder) approximately $ 20 http://www.weleda.co.nz/baby-teething-powder-60g/w3/i1004119/
  • Heathline for nocturnal anxieties, phone line where a nurse will point you in the event of minor injuries when your doctor rests.


Having a baby in NZ where to find his car seat?
  • Through the program 'Plunket it is possible to rent a car seat for $ 50 for 6 months, there was a deposit that you get back on return of the seat. This is what we chose. There are other stores that rent their own but it is more expensive (baby steps, baby factory ...)!
  • Sometimes I have seen some car seats in second hand shops, and you have the website 'trade.me' with individuals who sell their used one (ebay type of auction).

Warning, car seats here have limited life. If buying a used one check the date!







Having a child in NZ and after what I do I do with her/him?

  Free activities
Marina playground
  • The playground near the marina. At first it allows babies to be outside and observe children playing, then it's the perfect place to let their energy loose and socializing, but also a great place to meet other parents.
  • Feed the ducks!
  • Many walks
  • The beaches of course! Our favourites are Whale bay (Matapouri coast) and Smugglers cove (Whangarei Heads) both are fringed with Pohutukawas trees. Whale bay is really protected not much waves perfect for little ones. And if you want waves, Ocean Beach (Whangarei Heads) is a must. If you don't have time to go so far we sometimes just drive to Tamatereau, there is a lot of shells that the little ones can collect and a short walk following the coast.
  • The play area inside Mitre 10. When it rains for a week we are ready for anything. There is a small cafe attached that allows everyone to breathe.
  • A trip to the library or Toylibrary, you must registerer if you wish to borrow.
  • You need a break with the boat or less funny, you have work to do without having to live on it? The house-sitting is quite widespread. We just talk about it with friends, neighbors at the marina or go on a few websites that offer it. This is a wonderful way to live differently for a while, to help each other out and for your children to discover the joys of the vegetable garden, pets or farm animals.
  • Forum North. Tourists should be paying, but if you can prove that you are living in the country it is free (NZ driving licence or for us the car insurance paperwork)! It was the best place to see kiwis birds, call before and ask when they will be fed come right before that and you will be lucky to see those amazing and strange birds. There is also a museum that we really enjoyed and a lot of things that we didn't had time to see.


Few bucks to more activities
WAGS
  •  Library in Town. 65 $ per year ($ 30 deposit), can borrow up to 30 items! Note 30 min of free internet daily. http://www.whangarei-libraries.com/About-Us/Whangarei-Central-Library/Pages/default.aspx
  • Toy Library one of our favorite places! Regent sector. $ 30 / quarter or 90 to 100 for the year and this is an investment you will not regret! Plastic toys are used thousands of times before retiring, and this is a great tool to see what interests your child have without end up with something useless or stored until interest come. The toys are yours for two weeks and if they are noisy, ugly or bulky, it's your problem for a very short time! Small snacks offered on Thursday mornings and another way to meet parents. Say 'hello' to Pam from me! http://www.regentcommunitytrust.org/toy-library.html
  • Mainly music it is sometimes difficult to find accurate informations for it on the internet. I've never been there personally. There is at least one session at the library and a church downtown. Some of my friends love it, others find that the discourse on God a bit much. A symbolic yellow coin.
  • Baby gym, WAGS, Kensington, ASB Sports Arena. WE LOVE IT! $ 82.50 / quarter or $ 9 for séance. http://www.wags.org.nz/whangarei-gymnastics-programmes/play-gym-classes-for-under-5s/
  • Swimming classes in town, just next to the marina http://www.clmnz.co.nz/whangarei/   Prices vary depending on the number of lessons. Tikipunga, facebook page "Swimsmart learn to swim", smaller and cozy, non-chlorinated, ideal for toddlers ... A year ago you could pay by the lesson.
  • Daycare, starting at $5 for a homebased daycare (no more than 4 children), we started like that when Stella was 6 months and put her in a bigger structure when she grew up. We chose Kingdom Kidz (lots of time outdoor, animals, cook and wonderful teachers) and we are very happy. The price depends on the number of hours.
  • Playcenter, enjoy the space and equipment of a preshool but stay with your child and meet other parents. I went to the Kamo one several times and I enjoyed it. The parents were active, the place was clean and it was quite international. I finally chose to put Stella in daycare for 3 days a week and it was not compatible anymore, what a shame! 3 free sessions then you have to subscribe. http://www.playcentre.org.nz/playcentreDetail.php?id=181&assocID=6
  • Chipmunnks in town. It is a large enclosed play area. It's quite expensive (prices of their page do not seem to coincide with reality, so double-check), we can not arrive with our own picnic and the food dreadful BUT when it rains continuously for weeks, sometimes we can be convinced ... http://www.chipmunks.co.nz/stores/mt-roskill/
Note the Facebook page 'Kids Play Whangarei' provide informations on events for the young ones and the 'buy / sell / swap Whangarei' and 'pay it forward Whangarei' are a good tips to buy clothes (a few bucks for a big bag) or used toys .

That I'm sure I'm forgetting tones but it's a start!

dimanche 1 février 2015

Avoir un bébé, puis un enfant à Whangarei, Nouvelle Zélande



Cela fait quelques temps que je souhaite écrire un billet à ce propos. J’ai eu des questions ici et là et l’arrivée de plusieurs familles cette année me poussent finalement à m’y mettre. Si vous avez lu mes billets précédents sur la grossesse, vous savez déjà combien la prise en charge pendant cette période clé est formidable et humaine dans ce beau pays ! Ici vous trouverez plus en détails les coûts de santé et les activités et conseils pour ne pas vous ruiner en choses inutiles.

Avoir un enfant en NZ combien ça coûte ?

Mais chiffres datent de 2013. Je précise que j’ai eu une grossesse et un accouchement sans histoire.
  •  2 échographies
  • des examens sanguins et autres
  • suivi médical par ma sage-femme sur les 3 trimestres  et les visites après accouchements environ 2500$.
  • hôpital comptez 3000$ pour la naissance (la baignoire puis une chambre pour l’accouchement, l’aide d’une infirmière pendant une partie du travail, pas de péridurale, travail naturel, pas de pose de fil ou d’anésthésiant) et 1000$ par jour après l’accouchement (pour une chambre non particulière).


Notez que vous avez un suivi à domicile par la sage-femme puis par une infirmière de Plunket (programme national) qui prend le relais gratuitement. Ma fille n’est pas Néo Zélandaise mais bénéficie tout de même  de visites médicales et de vaccinations gratuites.
Un petit ‘luxe’ qui se révèle vraiment sympathique sont les « cours d’accouchement » du Parent Center. Cela nous a permis de rencontrer d’autres parents en devenir avec des dates d’accouchements proches des nôtres et de créer une petit groupe de Mamans qui peuvent échanger sur les petits bonheurs et les petites appréhensions de la vie de jeune et moins jeune Maman. Encore aujourd’hui on se voit, cette année nous organisons un anniversaire commun pour les deux ans des petits bouts. 
La Leche legue est bien présente et peut aussi vous recevoir gratuitement si vous avez des questions. J’avais rencontré leurs deux consultantes à l’hôpital, très sympas toutes les deux.

Et par la suite pour Stella
  • Chiropracteur pour surveiller que tout se développe bien. Emma nous a été recommandée par notre sage-femme, elle est spécialisée dans le traitement des enfants. 58$/première visite puis 33$ http://mudgwaychiropractic.co.nz

  •  Poudre pour poussées dentaires (teething powder) environ 20$ http://www.weleda.co.nz/baby-teething-powder-60g/w3/i1004119/
  • Heathline pour les inquiétudes nocturnes, ligne téléphonique où une infirmière vous aiguillera en cas de petits bobos quand votre docteur se repose.



Avoir un bébé en NZ où trouver son siège auto ?
  •  Au travers du programme ‘plunket’ il est possible de louer un siège auto pour 50$ pour 6 mois, il y a une caution que vous récupérez à la remise du siège. C’est ce que nous avions choisi. Il y a d’autres magasins qui louent les leurs mais c’est plus cher (baby steps, baby factory…) !
  • J’ai parfois vu des sièges auto dans certaines boutiques du type Armée du Salut, et vous avez le site ‘trade.me’ ou des particuliers vendent leur siège usagé, c’est un site de vente aux enchères de type ebay.

A savoir les sièges autos ici ont des dates limites de circulation. En cas d’achat de siège d’occasion vérifier la date !






Avoir un enfant en NZ et après qu’est-ce que j’en fait ?

 Activités gratuites
  •  L’aire de jeux près de la marina.  Proche, permet observer les enfants jouer quand les petits ne se déplacent pas encore, puis parfaite par la suite pour  laisser dépenser leur énergie et socialiser, mais aussi un endroit privilégié pour rencontrer d’autres parents.
  • Nourrir les canards !
  • Nombreuses balades
  •  L’aire de jeu à l’intérieur de Mitre 10. Quand il pleut depuis une semaine on est prêt à tout. Il y a un petit café attenant qui permet à tout le monde de souffler.
  • Un tour à la bibliothèque ou à la Toylibrary, il faut bien sur s’abonner si l’on souhaite emprunter par la suite.
  • Vous souhaitez faire une pause avec le bateau ou bien moins drôle, que vous ayez des travaux à faire sans avoir à y vivre ? Le house-sitting est assez répandu. Il faut en parler autour de vous avec les copains, les voisins de la marina ou bien vous rendre sur les quelques sites internet qui en proposent. C’est un merveilleux moyen de vivre différemment pendant quelques temps, de se rendre service mutuellement et pour vos enfants de découvrir les joies du jardin potager, des animaux de compagnie ou de la ferme.


Activités payantes
  •  Bibliothèque, en ville.65$ par an (dont 30$ de caution), possibilité d’emprunter jusqu’à 30 articles ! A noter 30 min d’internet gratuit par jour. http://www.whangarei-libraries.com/About-Us/Whangarei-Central-Library/Pages/default.aspx
  • Toy Library l’un de nos endroits favoris ! Secteur Regent. 30$/ trimestre ou de 90 à 100 à l’année et c’est un investissement que vous ne regretterez pas ! Les jouets en plastiques sont utilisés des milliers de fois avant de prendre leur retraite, et c’est un formidable outil pour voir ce qui intéresse votre enfant sans vous retrouver avec quelque chose d’inutile ou à stocker jusqu’à ce que l’intérêt vienne. Les jouets sont à vous pour deux semaines et s’ils sont encombrants bruyants ou laids, ce n’est votre problème que pour ce temps très court ! Petit snack offert le jeudi matin. Dites’ bonjour’ à Pam de ma part ! http://www.regentcommunitytrust.org/toy-library.html
  • Mainly music il est parfois difficile de trouver des informations précises. Je n’y suis jamais allée personnellement. Il y a au moins une session à la bibliothèque et une dans une église du centre-ville. Certaines de mes amies adorent, d’autres trouvent que le discours sur Dieu est un peu trop présent. Une pièce jaune symbolique.
  • Baby gym, WAGS, Kensington, ASB sport Arena. WE LOVE IT ! 82.50$/trimestre ou 9 $ à la séance.http://www.wags.org.nz/whangarei-gymnastics-programmes/play-gym-classes-for-under-5s/
  • Swimming classes : en ville http://www.clmnz.co.nz/whangarei/juste à coté de la marina. Prix variables en fonction du nombre de leçons. Ou à Tikipunga voire leur page facebook « Swimsmart learn to swim », plus petit et cosy et non chlorée, idéal pour les touts-petits.. Il y a un an on pouvait payer à la leçon.
  • Garderie, 5$ pour une nounou qui garde votre enfant à son domicile (pas plus de 4 enfants), nous avons commencé comme ça puis nous sommes tournés vers une structure plus grande quand Stella a grandi, notre choix s’est porté sur Kingdom Kidz et on en est très content. Le prix dépend du nombre d’heure.
  • Playcenter, profiter des locaux et du matériel mais restez avec votre enfant et rencontrez d’autres parents. Je suis allée à celui de Kamo plusieurs fois et j’ai bien aimé.  Les parents étaient actifs, l’endroit était propre et c’était assez international. J’ai finalement choisi de mettre Stella en garderie 3 jours par semaine et cela n’a plus été compatible, c’est bien dommage ! 3 séances gratuites puis il faut s’abonner. http://www.playcentre.org.nz/playcentreDetail.php?id=181&assocID=6
  • Chipmunnks, en ville. C'est une grande aire de jeu couverte. C’est assez cher (les prix de leur page ne semblent pas coincider avec la réalité, à revérifier donc), on ne peut pas y apporter son piquenique et la nourriture est nulle MAIS quand il pleut sans discontinuer depuis des semaines, parfois on cède… http://www.chipmunks.co.nz/stores/mt-roskill/ 

A noter la page Facebook ‘Kids Play Whangarei’ qui récence les évènements tournés vers le jeune public et la page ‘buy/sell/swaps Whangarei’ et ‘pay it forward Whangarei’ sont des bons plans pour acheter des vêtements ou jouets d’occasion.


Voilà je suis sûre que j’en oublie mais c’est un début !

mardi 16 décembre 2014

Tom, a story of loss and love


Far from wanting to spoil the Xmas spirit, but perhaps to acknowledge the end of a cycle of stillness for us, the end of the year , the beginning of spring and summer in the southern hemisphere and maybe because I lost my father a few days before Xmas too, the subject imposed itself. Don’t worry though it is mostly about love.

Meet Tom. Tom is a Teddy bear that came back from California when we visited last August. Tom is not any teddy bear. He didn’t come from a shop, he wasn’t mass produced. He is unique, hand-made,  he has a story and like a lot of good stories it is full of love.
Tom was made with one of Tom Minor's favorite Hawaiian shirt, him and his wife Jenny very generously hosted our wedding ceremony in their garden on the Sunset Cliffs of San Diego. Once we visited it, everything just fell into place. It was the PERFECT PLACE for us. Jenny is a very good friend of our beautiful Grammy who thought of it, we are not the first and hopefully not the last to prononce wonderful words there.
Sadly, Tom Minor died suddenly last year, Jenny is still in the process of mourning and has to go through the whole deal of what to do with Tom’s belongings, what to give to their family, what to part with, what is meaningful and other so personal things that it can’t be expressed with words. As she was thinking about what to do with Tom's Hawaiian iconic shirts, a friend of her’s proposed to sew up little Teddy bears in the clothes Tom loved. Jenny came to Grammy’s house this summer and gave Tom to Stella "so he could go see the wonders he didn't had time to see but always dreamed of".  Her voice was trembling a bit and our eyes were wet as we welcomed such a personal and precious gift.  And this is how Tom entered our lifes (again).

I have to say that I love the idea. I smile at the thought of Tom being hugged again and again, cuddled, hushed to sleep but also been taken into new adventures, to new lands. And Jenny, we have some travels coming so Tom will soon send you some picture/postcards. « Nothing is created, nothing is lost, everything is transformed », it seems to me that it is kind of an incarnation of the saying.
I wish someone had had this idea for us when we were kids and suddenly, it turned so sour, not that I'm blaming anybody, we have a lot of mementos of our father. Like Tom, my  Papa died unexpectedly, he was very young, younger than me as I am writing this post. We woke up one day, he was gone from the house and he died a few days after at the hospital. I feel like especially for kids it is a powerful gift to make so if ever you have to go through the same thing one day, hopefully in a very, very long time, I hope you can remember that idea and you can find a little bit of peace in it.

I wrote « if ever you have to go through the same thing one day » but unfortunately you will. We all loose someone someday and it is the end of something and it takes a lot to get through. Some people think about it until the end of their life and can’t rebuild anything, some people while not forgetting keep on going, some people seem to lock it in a little drawer and swallow the key. I have never been the forgetting type, I’m not saying it is good or bad, and it has certainly cost me a lot until I did a 2 and a half years of therapy to understand it. But has also made me who I am, it has in some ways, lead me to where I am now and even if it has not been an easy period lately, I feel at peace with everything and I’m turned towards the future. I love my husband, I love my daughter and I can’t wait to keep moving ! Once gain welcome aboard Tom !

To my Papa, I missed you, I miss you and I will miss you, loss belong to the past, the present and the future but it doesn’t hurt anymore. I feel you around me everywhere, in the wind, in the sun, in the new tastes I discover in my travels and I see you everyday, in my daughter’s smile, not that she looks like you because she doesn’t. But she is the little Teddy bear that came from a little part of you after all those years. I love you.

To Tom and Jenny who in my memories will always be rock’n rolling on my wedding night.What did Tom told me already? Something like 'not too bad for old folks'.

To Ken who even at the end and in a lot of pain was able to remember of love and said to his wife : « I know you, I’ve loved you all my life. » And to Sandy who's learning to live without the love of her life.

To people struggling with their losses whatever they are. I hope you can find a way to accept it, to go on with your life and to be happy again.

lundi 24 novembre 2014

DIY calendrier de l'Avent simple, rapide et compact pour le bateau



Je suis très en retard sur mes billets mais là je fais fort et j'en écris un en rapport avec Noël avec plus d'un mois d'avance sur le jour J. Je sais c'est dur à croire, mais bon c'est là alors remettez vous! Pour ce petit calendrier de l'Avent j'ai réfléchi un moment parce que je le voulais compact, en adéquation avec ce que l'on vit, et fidèle à la logique du plaisancier c'est à dire, rempli de choses utiles et pas de mic-mac bon à jeter après avoir ouvert la petite fenêtre. Je ne voulais pas non plus en acheter un du commerce avec des chocolats pas terribles et créer un accoutumance qui aurait été un peu embêtante... Alors pour la forme je suis allée faire un tour sur pinterest et il y a des montagnes d'idées avec des styles et des rendus très différents c'est une mine d'or.




J'ai contemplé un instant l'idée de nous faire un très beau calendrier tout en tissu sur le thème nautique et je le garde dans un petit coin de ma tête ce petit projet, mais je voulais avant tout faire quelque chose de rapide, j'ai malheureusement beaucoup de projets couture moins drôles qui m'attendent sur le bateau! Et puis je me tracassais un peu sur la place que cela prendrait pour un article que l'on utilise qu'un mois de l'année. J'ai commencé à faire de la place sur le bateau le mois dernier en me séparant de tissus dont je savais que je ne les utiliserais pas, j'en ai encore une sacrée quantité alors ça m'embêtait d'en acheter davantage (et si je ne m'y mettais pas pour raison de vie ou de mort où allais-je stocker tout ca?). Alors dans cet esprit d'utiliser ce que j'avais et de faire de la place, j'ai ressorti mon stock de papier. J'avais acheté un gros bloc pour notre mariage et Mele, une copine de Charlotte nous avait fait environ 70 bateaux en origami sur lesquels j'avais écrit les noms des invités de notre mariage 4 ans auparavant. Et oui vous voyez bien il était temps qu'il serve! Notre neveu et notre nièce en avaient utilisé un peu lors de leur visite à Moorea alors l'honneur était sauf mais quand même! Pour les couleurs, j'ai un peu hésité, j'aime beaucoup les couleurs traditionnelles de Noël mais je n'en avais pas en stock et puis je trouve ça étrange d'utiliser ces tons, bonhomme de neige et bonnets compris quand ici on commence tout juste à oublier de porter des chaussettes et à sortir les shorts. A Whangarei, les petites fleurs montrent le bout de leur nez, ça sent le jasmin dans les rues, le soleil nous réchauffe doucement... Alors les moonboots dehors et vive les couleurs chaudes, fleurettes et papillons! Pour la réalisation c'est ultra simple. une feuille pliée en deux on colle le bas puis un côté et le tour est joué (je n'ai pas pris de photos comme dans un tuto mais si on me le demande j'en ferais et les ajouterais gracieusement). Pour fermé j'ai simplement fait un pli qui est maintenu par les mini-pinces à linge (au cas où je doive changer une surprise d'enveloppe).
J'ai choisi ce système parce que j'aimais l'idée esthétiquement mais aussi parce que c'est assez compacte et peut être accroché loin de petites mains inquisitrices sans nous gêner dans nos déplacements.

Pour le fond, j'ai réfléchi avec application à ce que contiendraient ces petites pochettes colorées. Il fallait que ce soit utile, ludique, lié à ce que nous allions faire en ce mois de décembre, proche des intérêts de Stella et si elle pouvait apprendre ou exercer une compétence déjà acquise c'était jackpot. J'ajoute qu'elle est encore petite et qu'elle est notre unique enfant il y avait donc probablement plus de choses qui correspondaient à ces critères que pour d'autres familles. Voilà la liste des petits objets que j'ai créé :

- des moules d'animaux pour jouer dans le sable pour compléter le set de Grammie
- des tampons avec encre de personnages qu'elle connaît (Frozen), elle éprouve une grande joie à reconnaître des personnages familiers. Elle aime les mettre en relation (baleine en plastique, baleine pièce de puzzle et baleine dans un livre) et bonne pratique de motricité fine (et oui, une instit ne se refait pas).
- des emporte-pièces et moules pour muffins individuels. Ces paquets sont à ouvrir le dimanche pour avoir suffisamment de temps pour utiliser l'objet qu'elle reçoit dans la journée et comprendre son utilisation et puis aussi parce que cuisiner en famille c'est trop bon, foi de fille et petite-fille de chef!
- des gommettes de poules et bébés animaux (je vous laisse trouver le lien).
- des perles pour faire des petits bijoux
- un jeu de cartes trouvé sur internet pour nommer et reconnaître les formes géométriques planes
- un jeu sur les couleurs : des ronds découpés (taille de la paume de ma main) en bleu, jaune, vert et rouge avec des gommettes de même couleur à coller sur le bon rond. Lorsque les ronds sont terminés on peut les attacher et faire un petit mobile vertical ou les accrocher dans le sapin. J'ai fait deux ronds de chaque couleur afin de pouvoir donner un peu de volume à nos bulles en les agrafant et en les rembourrant au milieu.
- les décorations de Noël sont aussi à découvrir, Stella les a vus mais elle ne s'en rappellera pas et c'est joli, ça brille et c'est gratuit! ;) Il faut en profiter parce que je ne sais pas combien d'années je pourrais lui faire ce coup là.
- bien sûr il y a aussi quelques gourmandises avec 3 Pères Noël en chocolat et un bon pour aller se manger une glace, et oui Noël c'est aussi ça!
- une bougie, on l'allumera le 21 décembre. Je lui montrerais une photo de son grand-père qui est parti ce jour-là il y a très très longtemps. Parce que Noël c'est aussi ça, se souvenir des célébrations passées et des gens qu'on aime.


Petites astuces
- Les nombres sont simplement écrits sur de petits cartons mobiles si besoin, parce que je voulais pouvoir modifier l'ordre des surprises si d'aventure l'aventure nous appelait, avec par exemple les jeux de plage tous ouverts avant un beau week-end.
- les jours d'école j'ai mis des surprises qui peuvent être utilisées rapidement (gommettes) ou des décorations de Noël, ou chocolats, afin d'éviter la frustration de Stella si elle n'avait pas le temps de savourer sa surprise.
- Avec quelques unes des mini-pinces à linge restantes je vais utiliser du scotch double face afin de les fixer au mur et créer quelques endroits pour afficher les superbes productions plastiques de Stella. les pinces seront fixes mais on pourra aisément changer l'affichage quand on le souhaitera.

Et voilà pour cette année c'était facile parce que nous avions quelques besoins en petites babioles, mais j'imagine facilement des calendriers de l'Avent qui contiendraient des photos, prétextes à parler et si on était au milieu de nulle part elles pourraient être assemblées le dernier jour pour former le contour d'un sapin sur le mur. On pourrait alterner plus tard celui qui ouvre la surprise, devoir faire avec ce que l'on trouve là où l'on est, deviner qui a recueilli quelle surprise... Et j'espère que la liste ira en s'étoffant. Si vous avez des idées n'hésitez pas et si vous aimez, et bien partagez. Bonne préparation de Noël à tous, ho!Ho!Ho!


Un petit clin d'oeil crafty, Grammie nous a fait cette chaussette de Noël pour voyageurs, au dos, les drapeaux des parents (et de ses deux nationalités) et ceux des endroits où nous fêterons Noël avec l'année concernée à broder. Plus tard cela fera un petit historique de l'endroit où l'on se trouvait pour chaque Noël de Stella. J'adore l'idée! Merci Grammie! Les cadeaux personnalisés et faits-maison sont si précieux! Au passage vous noterez les petits éléments nautiques spécialement ajoutés par Bev ;)